Toda United Indusrial (Zhejiang) Co., Ltd.

Transparent Les pigments d'oxyde de fer pour applications automobiles

Addtime: 2017/10/17   Read:340  Font size: Large Small

Transparent Les pigments d'oxyde de fer, traditionnellement utilisés pour produire des effets d'argent et d'or, créent un sentiment de prestige chez les consommateurs. Dans les formules de style automobile actuelles, la profondeur de l'ombre et la transparence sont d'une importance critique. Non seulement les oxydes de fer transparents peuvent répondre à ces exigences coloristiques, mais ils sont également résistants aux intempéries, peu coûteux et offrent des caractéristiques d'absorption UV attrayantes.

Les attributs de l'enrichissement, de l'embellissement et de la protection sont tous essentiels dans les finitions automobiles. La fabrication synthétique de Les pigments d'oxyde de fer transparents et peu coûteux assure que les nuances de couleurs sont propres et cohérentes. La propriété inhérente à l'oxyde de fer d'absorber le rayonnement ultraviolet ainsi que sa capacité à rendre le produit un matériau transparent coloré le rend particulièrement important pour la coloration des automobiles. Dans cet article, nous aborderons chacun de ces rôles ainsi que les caractéristiques de dispersion et le style.

Caractéristiques pigmentaires

Les procédés de fabrication de Les pigments d'oxyde de fer transparent permettent de contrôler les propriétés physiques et chimiques de surface des particules primaires. La taille des particules est optimisée pour garantir une interférence lumineuse minimale, maximisant ainsi la transparence. Cependant, la petite taille des particules a pour conséquence une grande surface spécifique et des valeurs d'absorption d'huile similaires à celles des pigments organiques.

Les exigences des différents systèmes et des pigments complémentaires ont tendance à nécessiter différentes chimies de surface. Par conséquent, la chimie de surface des particules transparentes d'oxyde de fer est manipulée dans le procédé de fabrication, ce qui permet une compatibilité et une stabilité différentes dans les formulations de revêtement. Par exemple, les grades acides ne sont pas recommandés pour les systèmes à base d'eau car l'équilibre chimique peut être perturbé et la résine précipitée. Inversement, dans les formulations à base de solvant, les pigments acides fortement chargés ont tendance à donner des performances supérieures. Cela se traduit par une gamme de couleurs avec des caractéristiques de performance différentes. À la lumière de ceci, il est important de comprendre l'application pour que la sélection de pigment appropriée puisse être faite.

Processus de dispersion

Pour obtenir la taille des nanoparticules d'oxydes de fer transparents, on utilise un procédé de fabrication qui entraîne une agrégation et une agglomération accrues. Pour disperser complètement le pigment, il faut un haut niveau de cisaillement et d'énergie. Pour des systèmes à viscosité relativement faible, on préfère un broyeur à billes contenant des milieux en verre, en acier ou en zircone, bien que des broyeurs à billes ou des broyeurs à billes puissent également être utilisés. Lorsque des formulations à viscosité élevée sont requises (par exemple des pâtes ou des concentrés fortement pigmentés), deux ou trois broyeurs à cylindres peuvent être requis. Le mélange à grande vitesse avec une lame de type Cowles ne fournira pas un cisaillement suffisant pour disperser les pigments d'oxyde de fer transparents.

Bien que la plupart des revêtements automobiles soient fabriqués à l'interne, le temps et la difficulté associés à la dispersion des oxydes de fer transparents ont conduit à la production de ces dispersions par les maisons de dispersion spécialisées. Une fois que le pigment est complètement dispersé, la taille des particules est telle que la suspension colloïdale résultante est stable et une bonne stabilité dans la boîte est obtenue. Ce n'est pas le cas des particules plus grosses et denses qui ont souvent besoin d'une stabilisation supplémentaire grâce à l'utilisation de rhéologie et / ou de modificateurs de charge dans la formulation.

Cet article provient de edit pcimag publié