Toda United Indusrial (Zhejiang) Co., Ltd.

Considérations diverses sur l'utilisation de l'oxyde de fer

Addtime: 2017/10/13   Read:320  Font size: Large Small

Les colorimètres ou généralement appelés spectrophotomètres sont utilisés pour lire les valeurs de couleur des pigments. Des précautions doivent être prises lors de l'application des lectures de cet instrument dans la mise en correspondance et le contrôle de la couleur pour utilisation dans le béton. Lors de la lecture d'un rabattement, l'instrument réagit à la couleur produite par le pigment dans un revêtement sec. Parce que le pigment se développe dans le béton différemment, deux pigments qui produisent une correspondance dans un test de tirage peuvent produire des résultats de couleur différents dans le béton.

L'autoclavage du béton présente un réel problème lors de l'utilisation de Oxyde de fer pour la coloration. Alors que les rouges et les jaunes résistent aux hautes températures d'autoclavage (300 à 350 F), le pigment noir standard ne le sera pas. Des températures supérieures à 280 ° F provoquent l'oxydation du noir et la rendent rougeâtre, ce qui n'est pas facile à contrôler. Le noir de haute température Oxyde de fer est disponible qui peut résister à des températures jusqu'à 600 F. Cependant, ces pigments sont plus chers et de moindre force de couleur.

La qualité de l'oxyde de fer varie d'un fabricant à l'autre. Des quantités égales ne garantissent pas la même force ou valeur de couleur.

La finesse du ciment influence la couleur finale obtenue. Le ciment plus fin nécessite plus de pigments pour obtenir les mêmes résultats qu'avec un ciment à particules plus gros. Par conséquent, le contrôle de la taille des particules de ciment est essentiel pour développer une bonne répétabilité de la couleur.

Le niveau d'eau dans un mélange de béton affecte également le développement de la couleur. Un niveau d'eau plus élevé produit un béton gris plus léger qui se traduit par une couleur finale plus claire.

Cet article provient de archimg edit publié